Banquise Arctique : petite amélioration en Novembre
Banquise Arctique : petite amélioration en Novembre dimanche 09 décembre 2018

L'étendue de la banquise Arctique n'était "que" la 9e plus faible mesurée au cours d'un mois...

d'actualités

Chronique 1964

Ecarts à la normale 1964

Repères historiques

février : les soeurs Goitschel triomphent aux jeux olympiques d’Innsbruck
31 mars : 5 chansons des Beatles sont aux premières places du hit-parade américain
2 août : déclenchement de la guerre du Vietnam
24 octobre : ouverture des jeux olympiques de Tokyo


Evènements météo marquants de l’année

Janvier 1964
est calme et très sec.


12 janvier : le temps est calme mais les gelées sont fortes - le thermomètre affiche -13° à Orléans, -12° à Alençon et -11° à Tours.


Du 4 au 10 mars (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI): l’hiver n’a pas dit son dernier mot… de l’air polaire accompagné de neige descend sur le nord de la France et envahit ensuite tout la pays - le 6 mars, la température ne dépasse pas -5° à Château Chinon (Nièvre) et 0° à Paris - le 9 mars, une tempête de neige paralyse les régions allant du Poitou au Roussillon en passant par le Massif Central - on mesure 41cm à Millau, 25cm à Perpignan, 11cm à Poitiers et 10cm à Lyon et Orange, 7cm à Montpellier.




La neige dans l’Ouest


La neige à Brest qui fait le bonheur des enfants


Neige à Nîmes (ici : devant les Arènes)

Du 16 au 18 mars : à quelques jours du printemps officiel, une dernière invasion d’air très froid provoque de la neige sur Paris et toutes les régions situées entre la Seine et la Belgique.


13 juin : de violents orages provoquent de sérieux dégâts de la Basse Normandie au Nord Pas de Calais - un immense échafaudage s’effondre dans une rue très fréquentée de Paris.


21 juin (jour de l'été) : au lever du jour, des gelées blanchissent localement la campagne des régions situées au nord de la Loire.


Du 16 au 18 juillet : de fortes chaleurs se produisent sur toute la France - il fait partout plus de 30° et l’on atteint 39° à Montélimar, 38° à Mont de Marsan, 37° à Toulouse, Dijon et Orléans, 35° à Paris - ce court épisode caniculaire se termine par de violents orages accompagnés de rafales de vent qui atteignent 158 km/h à la Tour Eiffel et 148 km/h à Beauvais - des grêlons gros comme des balles de tennis ravagent le sud de la Champagne.




La canicule à Paris… Record d’affluence de 1959 battu à la piscine Molitor

26 août : il fait très chaud sur les régions du nord et quelques records sont battus - on dépasse 35° à l’ombre sur l’ensemble du bassin parisien.



L’été 1964 est généralement chaud et très sec dans le sud-ouest du pays - en raison de la sécheresse, de nombreux départements sont déclarés sinistrés - les récoltes de maïs sont réduites ou anéanties.


De violents orages se produisent en juillet, notamment le 18 et le 28.


A l’arrivée de l’orage, une panique s’empare des piétons à Paris

Les dégâts provoqués par l’orage, à Paris

Les rues de Bordeaux

Les 7 et 9 octobre : deux violentes tempêtes balayent notamment les régions du nord-ouest - la seconde est particulièrement musclée - les vents atteignent 172 km/h à Deauville , 152 km/h à la Tour Eiffel et 148 km/h à Cherbourg - les dégâts sont très importants, y compris dans les terres - cette tempête est accompagnée de neige jusqu’à environ 600 m d’altitude.



Les effets de la tempête à Fécamp et au Havre


Les 23 et 24 octobre : un coup de froid particulièrement précoce provoque de la neige jusqu’en plaine sur les régions du nord et du nord-est - cette neige fond en arrivant au sol - le mistral atteint 166km/h à Montélimar.



Premières neiges au col du Bonhomme



Par ailleurs, des soldats Espagnoles sont piégés par le déclenchement soudain d’une tempête de neige à Larrau (Pyrénées). 4 d’entre eux meurent de froid.

Les 1er et 2 décembre : premières vraies chutes de neige du Nord pas de Calais au Massif Central - on mesure 8cm à Paris, 13cm à Auxerre.


Matin de Noël : des pluies verglaçantes provoquent une pagaille gigantesque sur les routes de la Région parisienne.


Du 27 au 29 décembre : une courte mais intense vague de froid déferle sur toute la France et paralyse notamment les régions du nord-ouest - après la tempête de neige du 27 décembre, les températures descendent très bas… le 29 décembre, on relève -21° au Mans, -18° à Tours, -17° à Alençon et Lille, -16° à Orléans, -13° à Rennes. Un important dégel se produit en toute fin d’année.


Ecarts à la normale 1964