Prévision saisonnièe - Vers un printemps au dessus des normes?
Prévision saisonnièe - Vers un printemps au dessus des normes? dimanche 24 mars 2019

Nos dernières tendances en matière de prévision saisonnière sont sorties, retrouvez ici nos...

d'actualités

Chronique 1969

Ecarts à la normale 1969

Repères historiques

mars : premier vol du Concorde
28 avril : les Français disent « non » à De Gaulle
21 juillet : premier pas sur la lune
17 août : le festival hippies rassemble 400 000 jeunes à Woodstock.
octobre : les américains confirment leur retrait du Vietnam


Evènements météo marquants de l’année

Nuit de la St Sylvestre : de nouvelles chutes de neige se produisent sur une grande moitié nord - l’épaisseur de neige devient importante en Bourgogne, Franche Comté et à Belfort où l’on mesure entre 17 et 30cm en plaine.


Du 7 au 18 février : les chutes de neige sont de nouveau très fréquentes, notamment le 11 février où le nord-est du pays est véritablement paralysé sous une couche de neige qui varie entre 30 et 50 cm en plaine - la neige recouvre également la Bretagne et notamment Brest où l’on mesure 26cm.


Du 24 au 28 mars : alors que le printemps officiel est déjà commencé, la neige fait de nouveau son apparition, y compris en région parisienne - inondations dans l’Hérault, notamment entre Béziers et Montpellier.


Les 9 et 10 avril : Pâques 1969 est estival - les premiers feux de forêts ont lieu dans le Var.


Chaleur record à Paris

13 avril : un brutal coup de vent provoque des dégâts sur le littoral de l’Aquitaine - les rafales atteignent 120 km/h.


Les 12 et 13 mai : une seconde vague de chaleur envahit le pays - on se baigne sur les côtes de la Manche - la température atteint 33° en Aquitaine, 31° dans le Poitou et 29 à 30° en Ile de France.


Du 18 au 21 mai : une semaine après l’arrivée prématurée de l’été, c’est presque l’hiver… Les gelées sont fréquentes au petit matin et la température descend jusqu’à -6° à Morbier (Jura).


Du 4 au 7 juin : nouvel épisode très froid pour la saison - il neige au dessus de 500 à 800 m sur presque tous les massifs, y compris dans la Creuse - il tombe 9cm de neige à Villard de Lans (1050m d’altitude, dans le Vercors) - une tornade ravage la région de St Tropez.


Fin juin : nouvel épisode de temps froid - les premiers jours de l’été 1969 ressemblent à l’automne - il neige en montagne, des inondations se produisent dans le sud-ouest et partout, on rallume le chauffage !


6 juillet : ce dimanche tourne à la catastrophe dans tout le nord-ouest du pays - alors que la météo avait annoncé un temps calme, une tempête se déclenche par surprise au large de la Bretagne - en quelques minutes, les vents atteignent la force de l’ouragan sur la pointe du Finistère avec des rafales à 157km/h à Penmarch et 156km/h sur l’île de Batz - cette tempête hors du commun en cette saison ravage ensuite toute la moitié nord - c’est après le passage de la dépression que les vents se déchaînent - des centaines de yachts chavirent en Manche alors que des campings sont entièrement dévastés en Bretagne et en Normandie - on compte 30 morts - ce véritable ouragan atteint Paris en soirée (rafales de 120 km/h au Bourget).

Sur la pointe de la Bretagne, les vents passent de la force 2 à la force 10 en quelques minutes
.


Dans la nuit du 6 au 7 juillet, tous les campeurs du Nord-ouest de la France sont réveillés en sursaut par de très violents coups de vent qui arrachent parfois leur tente. La drapeau de St-Malo témoigne de la violence du vent
.


Cartes d’analyse du 6 juillet 1969 - source: Mayençon
.


Evolution de la vitesse du vent à Batz et à Caen le 6 juillet 1969 - source: Mayençon
.
Le lendemain, on bat des records de fraîcheur avec des températures le plus souvent comprises entre 15 et 17° l’après-midi.


24 juillet : des orages particulièrement violents provoquent localement de gros dégâts dans le Centre, l’Ile de France et la Picardie - les rafales de vent atteignent 167 km/h à Châteaudun où de nombreux arbres sont déracinés.


14 août : de nouveaux orages inondent des centaines de logement en région parisienne.


23 août : l’automne tape déjà à nos portes - les températures ne dépassent pas les 15° dans les villes de la moitié nord et la neige apparaît dans la plupart des stations de sport d’hiver.


De la mi-septembre à la fin octobre : il ne pleut pratiquement pas - la sécheresse s’installe sur la France, excepté sur le Languedoc-Roussillon où l’on signale en revanche de graves inondations.


Inondations à Béziers

Les 7, 9 et 12 novembre : plusieurs tempêtes se déchaînent sur le nord et l’ouest du pays - le 9 novembre, une tornade ravage la petite commune de Grisy, en Picardie alors que les vents atteignent 169 km/h au sommet de la Tour Eiffel et 120 km/h à Colmar - le Nord Pas de Calais est particulièrement éprouvé par cette tempête qui provoque également d’importants dégâts en Belgique et aux Pays-Bas.


Du 25 novembre au 12 décembre (Pour plus de détails sur cet événement, CLIQUEZ ICI): l’hiver arrive par la grande porte et la neige recouvre peu à peu les trois quarts de la France - dans la nuit du 7 au 8 décembre, les chutes de neige paralysent le Nord Pas de Calais, la Haute Normandie, la Picardie, l’Ile de France, le Centre et le Limousin. Les températures descendent à -15° à Reims, -11° à Rouen, -10° à Lille, Orléans et Beauvais - de nouveaux épisodes neigeux mais plus espacés ont lieu à la fin du mois de décembre.






Neige à Paris


La neige tient à Toulouse


Ecarts à la normale 1969